La place de l’homme dans l’entreprise de demain #semnum91 @cciessonne




En décembre dans le cadre de la Semaine du numérique, la CCI Essonne organisait une conférence sur la question de la place de l’homme… dans l’entreprise de demain. Et plus généralement quelle place pour l’homme dans la société ?

Notre écosystème social et économique va être bouleversé par le développement de la robotisation et de l’intelligence artificielle.

Animé par Thierry Watelet, journaliste, les intervenants ont répondu à ces quelques questions essentielles

  • L'Homme a-t-il encore une place dans l’entreprise à l’horizon de 25-30 ans ?
  • Bots, intelligence artificielle, robots … peuvent-ils nous remplacer totalement ?
  • Dans une époque où l’on parle de transhumanisme que feront les humains tout au long de leur vie ? 
  • Va-t-on vers la fin du travail ?

Pour Sandy Beky, fondatrice de KyoSei Leadership, le désengagement au travail vient souvent d'un désaccord avec les valeurs de l'entreprise. Aussi, dans l'absence de travail il y a une remise en cause personnelle. Le chômage est donc l'angoisse la plus profonde. Pour éviter cela il faut entretenir son employabilité sur le long terme et quelque soit le statut, toute personne devrait pouvoir utiliser plusieurs compétences dans plusieurs emplois.

Pour Luc Ferry, philosophe, écrivain, qui vient de publier « La Révolution transhumaniste » : 
 Une des plus grande demande des jeunes est l'exigence de bien être en entreprise !  L'uberisation du monde est basée sur 3 piliers le big data, l'intelligence artificielle, l'internet des objets. La robotisation et l'uberisation suppriment des emplois. Mais de nouveaux métiers vont apparaître à condition d'une formation continue accrue. 

Concernant l'immortalité cela ne se fera pas dans un corps humain mais avec l'intelligence artificielle. Sur la durée un corps humain est victime d'accidents mortels : sport, crash, attentats, suicide... cela ne freine pas les GAFA qui financent de façon importante le transhumanisme. Le plus grand danger de l'humanité, c'est l'intelligence artificielle.

Albert Meige, fondateur de Presans, une plate forme numérique mondiale qui se positionne comme le Uber de l’expertise.

Le plus difficile dans l'humain augmenté, c'est de déléguer une fonction à un algorithme ou une machine. Vous allez vous en apercevoir avec la fonction Park Assist de votre prochaine voiture ! 

Cette conférence a permis de se poser des questions qui attendent encore des réponses.

Robotisation: les tâches évoluent et les métiers changent. Comment le gain de productivité résultant sera t-il redistribué ?

Les robots ne piquent pas les emplois, les pays les plus innovant sont ceux où le chômage est le plus bas ?  Le lien entre le nombre de robots et la baisse du chômage reste à prouver. 
L’automatisation et l’IA vont décimer les emplois de la classe moyenne. Y aura t-il déversement des emplois de certains secteurs vers d'autres ? Oui mais il faudra renforcer la formation permanente et changer métier souvent ! 

C'est pas gagné !

Bonnes Fêtes de fin d'année

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire. Il sera publié très bientôt.